FCG Vs RM92 – Analyse

Une victoire au sommet !

Le cahier des charges du Racing Metro 92 pour prétendre aux 6 premières places était simple : Gagner à tout prix !

Dans des conditions peu favorables (vent, terrain gorgé d’eau, pluie) les deux équipes nous ont proposé une  belle prestation de très bon niveau.

Sous les ordres de Monsieur Berdos les 30 acteurs débutent cette rencontre importante avec une tension largement perceptible. Malheur au vaincu qui verra ses chances d’accéder aux phases finales anéanties.

Les Grenoblois entrent directement dans le match et cueillent à froid les Franciliens sur un très beau mouvement groupé de plus de 30 mètres, pour inscrire le premier essai (5’) par le pilier Buckle. Essai transformé par le Franco-Irlandais Hart. FCG 7-0 RM92. Les Grenoblois poursuivent dans cette voie en imposant une très grosse pression au Racing, Machenaud en sortie de ruck voit son jeu au pied contré, Jamie Roberts sauve son camp en aplatissant dans l’en–but mais donne ainsi une mêlée à 5 mètres (7’). Une mêlée sauvée et gagnée par le RM, ça y est ils sont entrés dans le match.

Les conditions de jeu difficiles provoquent de nombreuses fautes de mains de part et d’autre, mais les acteurs essaient de développer un bon rugby.

Les Franciliens reviennent au score par une pénalité de Machenaud (12’) 7-3. Le Racing, à partir de ce moment, impose sa domination en conquête (mêlée, touche) et territoriale avec un Juan Martin Hernandez des grands jours. Une pénalité transformée par Hart (17’) porte le score à 10-3 pour les Isérois.

Le Racing ne se décourage pas et poursuit son travail de conquête, occupation dans les 22 mètres bleus sans concrétisation … On sent bien que ça va passer. Les Grenoblois sont pénalisés (19’), une penaltouche très bien négociée permet à Hernandez d’ouvrir au pied sur Planté qui offre un essai à Lapeyre, refusé logiquement pour en–avant .

A noter le très beau loupé de Lapeyre sur une tentative de drop, qui restera dans les archives !

Le Racing en mode occupation fait le siège dans les 22 mètres grenoblois, mais n’arrive pas à concrétiser et gâche 3 belles occasions d’essai. La récompense viendra à la 24’, un coup franc rapidement joué par Machenaud sur Hernandez qui sert un « caviar » à Jamie Roberts dans l’axe, la puissance du Gallois faisant le reste, essai transformé par Machenaud . 10-10 à la 25’.

Le Racing impose son jeu dans toutes les phases, Kruger impérial sur des contres en touches, Ducalcon en mêlée ; on voit évoluer une équipe qui s’est enfin trouvée. Juan Martin Hernandez, suite à un avantage, passe un drop (27’) et finalise une longue séquence de domination des ciels et blanc. Racing 13-10 Grenoble.

L’ouvreur Isérois Blair Stewart sort à la 29’ pour respecter le protocole commotion, il sera remplacé par Mathieu Nicolas. A noter une belle petite partie de  « manivelle » à la 31’ rapidement contenue par Monsieur Berdos .

Les attaques ciel et blanc se multiplient, sur l’une d’elles Adrien Planté en fera les frais suite à un plaquage à l’épaule de Caminati (qui méritait un carton jaune), il sera remplacé par Benjamin Fall(35’). Le Racing ne relâche pas la pression mais ne concrétise pas ses phases d’occupation, une pénalité de Machenaud porte le score à 16-10 (39’).

La mi-temps est sifflée sur cet avantage du Racing Metro 92. 16-10

Dès l’entame de la deuxième mi-temps les ciel et blanc poursuivent leur travail de sape et de possession, récompensé par le deuxième drop de « El Mago » à la 45’, 19-10.

Le Racing veut plier le match dans le premier quart d’heure de cet acte, ballons gagnés en touches, mêlée dominatrice, phases de conteste, jeu au pied. La cohésion, qui manquait tant à ce groupe, est enfin présente. Hart réduira l’écart au score sur une pénalité (55’) 19-13.

Le Racing Metro affiche un taux d’occupation dans le camp Isérois de 72%, une première cette année ! La délivrance viendra à la 68’ par un essai de Marc Andreu, fruit d’un très beau travail des gros sur 3 mêlées rejouées et enfin gagnées par le RM92 , le décalage de Machenaud coté fermé offre un boulevard à l’ailier de poche francilien. Transformation réussie par Machenaud 26-13.

Marc Andreu sortira à la 75’ suite à un ko, remplacé par Mike PhilipsLeroux lui prendra un carton jaune à la 77’ et laissera ses coéquipiers à 14 pour 2 minutes. Le Racing ne lâchera rien en cette fin de match et assurera cette victoire, ô combien importante !

Score finale : 26-13.

Nous avons vu hier soir une équipe digne de figurer dans le tableau des 6.
Les tops :

 –Van der Merve (travailleur infatigable),

Hernandez (ressuscité) ,

Machenaud (patron),

Leroux (puissant).

Attention la qualification n’est pas encore acquise, il faudra confirmer samedi prochain à Jean Bouin lors du derby contre le Stade Français. Au classement le RM92 (7eme) est directement sous la menace de l’UBB (8eme, un match en moins) 56pt contre 54pt.  On peut regretter les points (bonus) laissés en route depuis le début de la saison, l’addition se fait maintenant. Le Racing Metro n’a plus de marge d’erreur à 4 journées de la fin.

Feuille de match :
Conditions : terrain gorgé d’eau, pluie, vent
Arbitre : Monsieur Berdos (à créditer d’une bonne prestation)
Grenoble : 2 pénalités, 1 essai ,1 transformation
Racing Metro : 2 essais, 2 transformations, 2 drops, 2 pénalités

Laisser un commentaire

Designed by Soccer Blogger - And Hafid MELIANI