Flop14, ou pas ?

Le club nous avait annoncé à grands renforts de communiqués une saison fracassante aussi bien en top 14 qu’en H-Cup.

A tel point que les amoureux et supporters du RM92 se précipitaient en nombre aux entraînements publics de reprise début Juillet. La joie de découvrir sous les couleurs ciel et blanc des noms prestigieux :

Les entraîneurs Labit et Travers, Champions de France en titre, ainsi qu’ O’Gara. Les joueurs : Tongahuia, Mujati, Andreu, Planté, Lacombe, Demaison. Seuls les internationaux  « Lions » n’étaient pas présents (tournée oblige), Sexton, Lydiate, Roberts.

Cette équipe prometteuse nous laissait augurer de belles journées de top 14 et de H-Cup. Nous reviendrons sur le sportif dans le deuxième volet à venir demain.

Tous les voyants étaient donc au vert pour une très belle saison aussi bien pour le club,  le public, et l’équipe.

Ce premier volet est consacré au  club.

Quelle ne fût pas la surprise de voir le premier match à domicile délocalisé à La Rochelle un weekend du 15 août  avec obligation pour les abonnés de trouver un hébergement pour la nuit (pas de TGV retour) dans cette station balnéaire au plus fort de la saison. Une maigre compensation était proposée pour ceux qui n’avaient pas eu le loisir de se déplacer, deux places gratuites pour le match suivant à YDM.

Voilà le premier épisode de la politique de communication du Racing Metro 2013/2014.

Dans le prolongement de la saison précédente  de « merveilleuses affiches »  à l’humour douteux refaisaient surface mettant en scène des personnalités diverses (chanteurs, hommes politiques, acteurs) pour annoncer et vendre  les matchs à  YDM.

Quel lien avec le rugby ? Aucun.  Où est le rugby ?? Nulle part !

Pas de  joueurs mis en avant. Un choix de personnalité plus que contestable. Les réseaux sociaux s’en sont donnés à cœur-joie  pour commenter et ridiculiser ces affiches. Une page Facebook avec près de 100 like en 48 heures est créée pour demander le retour des joueurs sur les affiches.

Cet angle « humoristique » sera abandonné en raison de problèmes de droit à l’image et de propriété intellectuelle. Le « what  else ? » a été fatal ! Le service communication reprendra bien un « café » ?

A noter qu’âpres une collaboration avec notre blog, le silence est désormais total depuis le départ d’une partie du personnel du Racing-Metro en charge de la partit « Contenus –Médias », n’aurions-nous plus les mêmes valeurs ?

Il est certain que le  « sportif »  impacte la fréquentation des stades et agrège le public, hormis cet aspect qui sera traité dans le deuxième volet ; on ne peut pas dire que le Racing attire les foules.

Les affluences à Yves du Manoir sont les plus faibles  de tous les clubs du TOP 14.  La moyenne  sur les matchs disputés à Colombes  est de 7550 spectateurs (dernier  derrière Oyonnax 8452). Dans cette moyenne ne sont pas prises en compte les délocalisations. (Source chiffres LNR).

Cela peut poser question à l’heure où le président Lorenzetti  a posé la première pierre  du stade de l’ARENA 92 ?

Un stade de 20 000 places pour 7000/8000 spectateurs ??

Le club avait choisi de délocaliser certains matchs (Hcup et Top 14)  soit au stade de France soit en province, excellente initiative bien que critiquée par certains. C’étaient, sans nul doute, l’occasion de se retrouver entre abonnés, supporters et amis du Racing Metro 92 pour un moment festif. A saluer la très belle réussite  (extra sportive) du dernier déplacement à Nantes pour le match de H-Cup.

Devant la catastrophe sportive du match contre les Harlequins à la Beaujoire, le président Mr Lorenzetti annonce la suspension des délocalisations : stade de France contre le RCT et Nantes pour la rencontre contre l’ASM. Une décision qui ne réjouit pas les abonnés (délocalisations comprises dans l’abonnement) et les 10 000 spectateurs qui avaient déjà réservé leurs places pour ce dernier match de gala. (Voir notre papier « Le Racing change de stade comme de chemise »).

Tout est résumé dans la déclaration de Jacky Lorenzetti au soir du match de Nantes  pour justifier l’annulation du stade de France « seules les grandes équipes jouent au stade de France … nous ne sommes pas une grande équipe«   … Hélas oui !!

Ne ratez pas Lundi le post sur le bilan sportif tout aussi croustillant.

Laisser un commentaire

Designed by Soccer Blogger - And Hafid MELIANI