Les Galactiques du Racing Metro 92

Après avoir accroché la 6eme place de la phase régulière du Top 14 2012-2013, le Racing est qualifié pour les barrages d’accession aux ½ finales du championnat mais également en H-Cup pour la saison à venir.

La volonté, clairement affichée, des dirigeants du RM92 est de constituer une équipe super performante capable de jouer les premiers rôles sur les deux tableaux (Top14 et H-Cup).

Figurer dans les 4 premiers de la phase régulière du Top 14, sortir des phases de poules de la H-Cup sont les objectifs pour la saison 2013-2014.

Le recrutement engagé est à l’image des objectifs, très élevé.

Tout d’abord le duo entraîneurs, Laurent Labit et Laurent Travers, champions de France en titre avec Castres, sans oublier l’Irlandais Ronan O Gara venu soutenir les buteurs.

Les joueurs étrangers recrutés sont, pour la plupart, internationaux et N°1 à leur poste respectif.

–        Jonathan Sexton, N°10 et meneur de jeu de l’équipe d’Irlande

–        Dan Lydiate, Jamie Roberts, internationaux Gallois (plus tard Mike Philips)

–        Kruger, international Sud-Africain 

–        Tongahuia, Mujati

–        Planté, Andreu, Demaison, Lacombe

A voir les futurs contours de cette équipe, on ne peut qu’être séduit.

La préparation s’organise sans les joueurs retenus avec les « Lions » britanniques, cela n’empêche pas de voir de belles choses lors des entraînements publics et fait naître une certaine impatience  chez les supporters.

Les débuts en Top 14 seront très difficiles, une courte victoire contre le promu Brive lors de la première journée avec des signes de « non-organisation » du jeu et des déchets techniques.

Le déplacement à Toulon pour la deuxième journée sera le véritable test de cette nouvelle équipe. Affronter le finaliste du Top 14 et le champion d’Europe rien de mieux pour se jauger. Le verdict sera sans appel ; une défaite 41 à 14. Le Racing ne produit aucun jeu ; le manque de cohésion est flagrant.   Il y a encore énormément de travail  pour les deux « lolos ».

Le premier match à YDM est l’occasion de retrouver le Racing Metro sur ses terres devant son public avec la réception du promu Oyonnax. Certes la victoire est au rendez-vous mais que ce fût besogneux.  Le manque de cohésion entre avants et arrières est persistant. Certains diront que  « les joueurs ne se connaissent pas encore «  ce discours sera récurrent tout au long des matchs aller.

Le déplacement à Toulouse (4eme journée) se soldera encore par une large défaite (30-6).

Le bilan de ces phases aller est de 8 victoires sans aucun point de bonus offensif, 5 défaites dont une à domicile contre Grenoble, une  contre le dernier (Biarritz Olympique) et un 47-14 contre l’ASM.

La Hcup.

La poule du Racing regroupe  l’ASM, les Scarlets et les Harlequins. Ce début de campagne européenne est marqué par une victoire encourageante (13-9) contre l’ASM lors d’un bras de fer défensif magnifique entre les deux équipes… Le Racing tient-il son match déclic et référent ?

Nos espoirs seront rapidement enterrés, un match nul contre les Scarlets, défaite contre les Harlequins à Nantes (32-8), défaite à Londres (17-3), défaite à YDM contre les Scarlets (19-13) avec 200 Gallois qui ont écrasé les 5000 supporters du RM par leurs chants.

Le Racing ne sort pas des poules et n’accroche même pas le « Challenge Européen »

La campagne de H-Cup est largement en deçà des objectifs élevés affichés.

Le Racing doit-il continuer à jouer la Hcup ?

A ce jour, alors qu’il reste 5 journées de Top 14,  le Racing se classe à la 7eme place (52pt) à 3 pt de Castres et Toulouse (6eme et 5eme) et sous la menace de Brive (51pt) UBB (50pt) Grenoble (50pt).

Le calendrier s’annonce compliqué :

–        Déplacement à Grenoble

–        Déplacement au Stade Français

–        Réception de Biarritz

–        Réception de Clermont

–        Déplacement à Montpellier

Tous les points vont compter lors de ces dernières journées, il est regrettable d’avoir laissé des pts en route à plusieurs reprises.

Le Racing nous a quand même montrés de belles choses : les victoires contre Toulon, Toulouse, Castres en sont les exemples, mais seulement à trois reprises, trop peu !

Les « Galactiques » n’auront pas été au rendez-vous de cette saison (pour l’instant). Les prestations  de Sexton, Roberts, Lydiate laissent un goût amer ; alors qu’ils  sont  très performants en sélection.

Que dire en un mot  de cette saison ?   Frustration

3 commentaires pour “Les Galactiques du Racing Metro 92”

  1. Fred dit :

    Frustration exactement !!

  2. Loupio dit :

    Et en plus on ira pas en phase finale !

  3. TG92 dit :

    Mais si et on va tout déchirer la saison prochaine…ou pas

Laisser un commentaire

Designed by Soccer Blogger - And Hafid MELIANI